Le "Notre Père", une prière en mouvement

Depuis une semaine, la nouvelle version du «Notre Père» est priée dans les Eglises françaises. En Suisse, son entrée en vigueur a été repoussée à Pâques 2018 pour laisser le temps aux communautés, notamment protestantes, d’en discuter. Même si un seul verset change, l’attachement sentimental à une version tant récitée et le fait que la révision émane du monde catholique ont alimenté les débats ces derniers mois sous les clochers.