Médecine légale: ces morts violentes que personne ne détecte

La moitié des morts violentes passeraient inaperçues en Suisse! Exemples à l’appui, de nombreux accidents, suicides ou même meurtres sont considérés à tort comme des morts naturelles et attribués à des maladies. Les conséquences sont irréparables, pour les proches comme pour la justice.