Crispr: des ciseaux moléculaires pour le traitement des maladies neurologiques

Grâce à la technique Crisp, les scientifiques peuvent modifier l'ADN, le couper, en retirer un bout ou au contraire en coller un nouveau. Des chercheurs de l’Université de Lausanne ont utilisé cette technique pour modifier les mutations de 14 maladies neurologiques, dont la maladie de Huntington.