La paresse est un don de l'évolution

Pour nos ancêtres, éviter les efforts superflus était une question de survie. Des chercheurs genevois ont constaté que le cerveau humain doit mobiliser des ressources importantes pour contrer cette tendance devenue inutile.

L'institution UNIGE