Biobanque: quid des données déjà récoltées

Vous faites peut-être partie des 35'000 personnes qui ont accepté de participer à la biobanque institutionnelle de Lausanne. Cette banque de données très sensibles créée par le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) et l’Université de Lausanne doit servir de moteur pour la recherche. Mais ce moteur semble au point mort.

L'expert Jacques Fellay

L'emission On en parle

L'institution EPFL

L'institution CHUV