Ressentir une prothèse comme faisant partie de son corps

Des chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont utilisé la réalité virtuelle et les sensations tactiles artificielles pour aider deux personnes amputées de la main. Cette avancée devrait permettre aux personnes amputées d’apprivoiser leur prothèse et de la considérer comme un membre à part entière de leur corps.