Muscles artificiels, au secours du coeur

Aujourd'hui, lorsqu'une personne présente une défaillance cardiaque, seule une greffe ou un système d'assistance complexe permet de sauver le patient. Mais le nouveau centre planche sur quelque chose de moins invasif, pour ne plus avoir à intervenir à l'intérieur du cœur.

L'institution EPFL