Gian Domenico Borasio: mourir heureux

Le fil qui sépare la vie de la mort est ténu. Un instant, une seconde, et tout sʹarrête. Comment apprivoiser lʹidée de cet ultime rendez-vous? Et la crainte de vivre des derniers jours, mois, années, dans un cortège de souffrances?

L'emission Sous les pavés