De l'appropriation culturelle au repli identitaire

Une personne à la peau blanche a-t-elle le droit de porter des dreadlocks ? Peut-on ouvrir une pizzeria si l'on est asiatique ? Des questions qui peuvent prêter à sourire au premier abord, mais qui font débat, notamment sur les réseaux sociaux et auprès des nouvelles générations. Derrière ce concept d'appropriation culturelle se cache le rapport entre le dominant et le dominé, mais pas seulement. 

La Thematique SOCIETE

L'institution UNIL