Les dernières statistiques viennent de lʹindiquer: la première cause de mortalité chez les jeunes suisses de 15 à 29 ans est, à nouveau, le suicide. Par ailleurs, chaque année la Suisse figure en tête dans le classement des pays les plus heureux du monde (5e en 2018). Comment résoudre cette contradiction?