Améliorer la cohérence cardiaque pour venir en aide aux enfants atteints de maladies psychiques

Selon l’OMS un enfant sur 5 est attient d’une maladie psychique ou d’un trouble du comportement. La variabilité cardiaque dépend du rapport plus ou moins harmonieux qui existe entre les deux systèmes qui orchestrent notre cœur: le système sympathique et le système parasympathique. Des recherches ont montré que l’on pouvait observer des fluctuations de cette variabilité lorsque les enfants et les ados souffrent psychiquement.

La Thematique MEDECINE

L'institution CHUV