Sel et carence en iode en Suisse

En Suisse, une étude de 2014 a révélé un niveau de carence inquiétant au sein de la population : 2% des hommes mais surtout 14 % des femmes sont concernés. En partie en cause, les campagnes qui incitent à manger moins salé pour éviter les problèmes liés aux maladies cardio-vasculaires. Une carence sévère en iode entraîne une hypothyroïdie qui peut provoquer des symptômes tels qu’une grande fatigue et des problèmes digestifs comme de la constipation.

La Thematique MALADIE

L'institution UNIL

L'institution CHUV