A boire et à manger… ses propres déchets

Urinothérapie, coprophagie, placentophagie, rhinotillexophagie… gros plan sur des pratiques qui consistent à ingérer ses propres déchets corporels. Y a-t-il des effets, positifs ou négatifs, à consommer ses urines, ses excréments, son placenta ou ses crottes de nez?

L'expert Michel Burnier

L'institution UNIGE

L'institution HUG