Greffes, les risques collatéraux

La première personne greffée du visage au monde, la Française Isabelle Dinoire, opérée en 2005 à 38 ans après avoir été défigurée par son chien, est morte en avril "des suites d'une longue maladie". Les lourds traitements anti-rejet qu'elle devait prendre à vie avaient favorisé la survenue de deux cancers.

L'institution HUG