Le cerveau d'Albert Einstein

Dix-huit avril 1955. Les neurones d’Albert Einstein s’éteignent pour de bon à l’hôpital de Princeton, au New Jersey. Mais ils n’auront pas pour autant droit au repos. Thomas Harvey, prend alors une décision qui va changer le cours de son existence: raser la tignasse rebelle du physicien, le dépouiller de son cuir chevelu et, dans le silence de la morgue, ouvrir la boîte crânienne pour prélever la précieuse matière grise…