Rencontre avec Christophe Champod

Après une maturité scientifique à l'Université de Neuchâtel, il enchaîne avec l'institut de police scientifique et de criminologie. Chimie, physique, math, techniques d’analyses forensiques, la probabilité et les statistiques. En 1995, sa thèse s'intitule "Reconnaissance automatique et analyse statistique des minuties sur les empreintes digitales".