Les enseignants devraient-ils pouvoir corriger physiquement un élève?

Jusqu'où un enseignant est-il en droit d'aller pour réprimander un écolier indiscipliné? Faudrait-il à nouveau donner un peu plus de marge aux enseignants qui veulent corriger un élève, y compris par des brimades physiques? Est-ce que de telles pratiques sont admissibles?

La Thematique PHILOSOPHIE