Ville et campagne ne sont pas égales face au coronavirus

L’inversion des températures en présence de brouillard ou les poussières sahariennes favorisent la présence de particules fines dans l’air. Leur haute concentration peut aggraver les conséquences de la maladie COVID-19.

L'institution UNIGE

L'institution UNIL