Bains thermaux, les atouts de l'or bleu

Aujourd’hui, les centres thermaux qui soignent rhumatismes et autres problèmes de santé ne sont plus les seuls sur le marché des bains chauds. On cherche moins à se soigner et d’avantage à se relaxer ou s’amuser. En montagne comme en plaine, les spas et centres de bien-être se sont multipliés. Les stations de ski misent de plus en plus sur le thermalisme pour dynamiser leurs offres touristiques, et les établissements thermaux qui fleurissent dans les villes proposent au citadin stressé un cadre propice à l’évasion et au ressourcement. Mais tous les bains ne rencontrent pas le même succès en Suisse romande. Certains font le plein, comme les bains valaisans de Saillon, fraîchement rénovés. D’autres, comme les bains d’Ovronnaz, sont à la peine ou, à l’image des bains de Val-d’Illiez, ont carrément fait faillite. De nouveaux grands projets voient cependant le jour : la station des Collons dans le val d’Hérens, par exemple, a entrepris la construction d’un centre thermal accompagné de tout un complexe de logements et de restauration. Y-a-t-il trop de bains thermaux en Suisse ? Sont-ils vraiment indispensables à l’attractivité des stations de ski ? Et est-ce que les prix pratiqués ne sont pas trop élevés aujourd’hui ?

L'emission A bon entendeur

L'institution HES-SO