La prochaine crise sanitaire, ça ne sera peut-être pas un virus, mais une bactérie. Les grands laboratoires pharmaceutiques ont abandonné le marché des antibiotiques, car il ne rapporte pas assez.

La Thematique SANTE

L'expert•e Stephan Harbarth

L'expert•e Chantal Morel

L'institution HUG