Face à lʹaccélération généralisée de nos modes de vie contemporains, peut-on promouvoir une certaine lenteur? Peut-on calmer cette frénésie qui caractérise nos rythmes de vie urbains et qui mènent au stress, à la perte de sens, à lʹindividualisation? Un modèle de ville lente est-il possible et souhaitable?

La Thematique URBANISME

L'institution EPFL