Selon Alexandre Vautravers, chargé de cours au Global Studies Institute de l’UNIGE, la visite surprise du ministre iranien des affaires étrangères au sommet du G7 est un évènement d'importance car il a permis à chaque protagoniste de jouer sa carte.